Catégories
Nouvelles

Royal Vic pour le bien public | Infolettre #1

À constater toute l’activité qui s’est déroulée depuis l’été, nous avons ainsi eu l’idée de créer une infolettre qui s’adresse de façon plus large aux organismes et aux personnes intéressées par l’enjeu du Royal Vic. En voici la « première édition ».

Il y a quelques mois, nous avons sollicité l’appui de plusieurs organismes montréalais à une lettre ouverte que nous souhaitions faire publier dans un média francophone et un anglophone.  Vous avez été 55 à répondre à notre appel et nous vous en remercions.  Il est grand temps de vous communiquer les suites de notre démarche et de vous inviter à y collaborer à nouveau dans le cadre d’une recherche-action.  

À constater toute l’activité qui s’est déroulée depuis l’été, nous avons ainsi eu l’idée de créer une infolettre qui s’adresse de façon plus large aux organismes et aux personnes intéressées par l’enjeu du Royal Vic.  En voici la « première édition ».

CONTENU

  • Statut de la lettre ouverte
  • Site web
  • Invitation à participer à un projet de recherche-action avec CURE
  • Marche du 4 septembre
  • Activités de représentation politique
  • Rencontres avec l’Université McGill
  • Rencontre avec la Société québécoise des infrastructures (SQI)
  • Suites.

Statut de la lettre ouverte

Nous avions prévu transmettre la lettre peu après la marche que nous avons organisée le 4 septembre et qui a réuni une centaine de personnes.   Après des semaines de démarches auprès de différents médias, nous avons enfin obtenu la parution de la lettre le 16 novembre dans le Journal de Montréal et dans The Gazette.  La liste des organismes l’ayant endossé paraît dans la version en ligne.  Nous l’avons également envoyée à plusieurs journalistes qui couvrent les questions d’aménagement urbain et de logement.  

Par ailleurs, La Presse a publié le 18 octobre une lettre de l’urbaniste Gérard Beaudet, portant sur l’avenir du Royal Vic et reprenant certaines de nos préoccupations, notamment en ce qui concerne le danger de privatisation du site.  Et le journaliste Antoine Robitaille a aussi publié dans le Journal de Montréal un article qui commente le transfert par le gouvernement du Québec d’une partie du site du Royal Vic à l’Université McGill. 

Si votre organisme souhaite ajouter son appui à ceux déjà obtenus, nous vous invitons à communiquer avec ccmp.miltonparc@gmail.com.  Veuillez noter que, pour le moment, nous ne recueillons que les appuis venant d’organismes.

Site web 

La Coalition s’est dotée d’un site web bilingue afin d’y rendre disponible l’ensemble de l’information sur l’évolution du dossier du Royal Vic et sur ses démarches : www.royalvic.org.  Et il est désormais possible de communiquer avec nous par courriel : coalitionrvh@gmail.com

Invitation à participer à un projet de recherche-action avec CURE 

La Coalition a conclu une entente avec le Community-University Research Exchange (CURE) du Groupe québécois de recherche d’intérêt public de l’Université McGill (GRIPQ-McGill) qui offre à des  étudiant.e.s l’occasion de participer à des recherches au bénéfice de la communauté.  

L’étude menée par CURE vise à réaliser une évaluation des besoins de la communauté. Il s’agit d’une  initiative de la base visant à associer les citoyen.ne.s et les organismes communautaires à un exercice  non hiérarchique de planification urbaine afin de collaborer à la conception d’un meilleur futur pour le site  du Royal Victoria, à l’inverse de la consultation verticale entreprise par la SQI.  

La recherche se penche sur la faisabilité d’une gouvernance démocratique du site et de l’implantation  d’usages à caractère social, tels qu’ils sont énumérés dans la lettre ouverte. 

Nous avons mentionné cette initiative à la SQI et lui avons demandé qu’elle puisse intégrer les résultats  de notre étude dans sa propre analyse. 

Nous vous invitons donc à prendre part à cette recherche en remplissant le questionnaire  suivant, ce qui ne prendra que 10 minutes de votre temps.

Cliquer ici pour répondre au sondage en français.

Cliquer ici pour la version anglaise.

Comme première activité de visibilité publique, la Coalition a organisé une marche le 4 septembre dernier qui a rassemblé une centaine de participant.e.s.   Avec pour point de départ le Royal Vic, la marche a fait un arrêt dans le nouveau parc Lucia Kowaluk, du nom de la militante reconnue du quartier Milton Parc, et devant le site de l’Hôtel-Dieu, puis a repris pour se rendre devant l’Institut des Sourdes-Muettes.   Ces trois sites, situés sur l’axe de l’av. des Pins, sont tous en voie de requalification et font l’objet de revendications de la part du milieu communautaire pour qu’ils soient réaffectés à des usages sociaux.  Le réseau CTV en a fait une couverture assez exhaustive que vous pouvez regarder ici.

Marche du 4 septembre

Comme première activité de visibilité publique, la Coalition a organisé une marche le 4 septembre dernier qui a rassemblé une centaine de participant.e.s.   Avec pour point de départ le Royal Vic, la marche a fait un arrêt dans le nouveau parc Lucia Kowaluk, du nom de la militante reconnue du quartier Milton Parc, et devant le site de l’Hôtel-Dieu, puis a repris pour se rendre devant l’Institut des Sourdes-Muettes.   Ces trois sites, situés sur l’axe de l’av. des Pins, sont tous en voie de requalification et font l’objet de revendications de la part du milieu communautaire pour qu’ils soient réaffectés à des usages sociaux.  Le réseau CTV en a fait une couverture assez exhaustive que vous pouvez regarder ici.

Activités de représentation politique

En parallèle, nous avons mené des activités de représentation politique.  C’est ainsi que nous avons rencontré le député Andrés Fontecilla, responsable du logement et de l’immigration à Québec solidaire, et la députée Jennifer Maccarone, députée de Westmount – St-Louis où est situé le Royal Vic et porte-parole de l’opposition officielle en matière de diversité et d’inclusion et pour les clientèles vivant avec un handicap ou avec le spectre de l’autisme et pour la communauté LGBTQ2.  Ces député.e.s ont pris la parole à notre marche du 4 septembre pour appuyer nos demandes.  Le député Harold LeBel du Parti québécois a également offert son appui à la Coalition.

Par ailleurs, la députée Maccarone a déposé un projet de loi privé portant sur le segment du site réservé pour l’agrandissement du campus de l’Université McGill.  Ce projet de loi devrait être débattu en commission parlementaire en décembre.  Il sera alors possible de participer aux consultations qui vont l’accompagner et de présenter un mémoire, ce que la Coalition entend faire.

Rencontres avec l’Université McGill 

Nous avons eu deux rencontres virtuelles, le 6 et le 28 octobre, avec l’équipe de l’Université McGill responsable de la planification de l’expansion de son campus en vue d’ouvrir un nouveau bureau de durabilité et une école de politique publique.  Nous avons appris que les 37 M$ obtenus par l’université provenaient du ministère de l’Enseignement supérieur.  Ce montant permet à l’Université de préparer un dossier d’opportunité qu’elle prévoit déposer incessamment au gouvernement du Québec.  Si celui-ci lui accorde son aval, McGill pourrait obtenir un nouveau financement pour élaborer un dossier d’affaires en vue d’une approbation en juin 2022.  Une fois toutes les autorisations obtenues, McGill lancera un appel d’offres en 2023, et les travaux d’aménagement s’échelonneraient sur cinq ans.  

Les représentant.e.s de la Coalition ont fait ressortir l’importance que McGill prenne en compte les parties prenantes et les retombées du projet dans la communauté, qui est notamment aux prises avec des problématiques d’itinérance, de logement en général et d’insécurité alimentaire.  À ce propos, les représentants de McGill ont mentionné leur intention de travailler avec des organismes autochtones, conformément à l’engagement de l’institution envers le processus de réconciliation.

La Coalition a aussi soulevé la possibilité que des projets d’économie sociale gérés par la communauté étudiante, à l’exemple de ce qui se fait à l’Université Concordia, puissent se greffer à la planification du nouveau campus et servir sa clientèle, notamment en matière d’hébergement et de services de restauration.  Les représentants de l’Université ont reçu cette proposition avec intérêt.

Par ailleurs, l’université dispose d’un petit fonds, alimenté à parts égales par elle-même et la communauté étudiante, qui peut soutenir des projets provenant de la communauté.  La Coalition a déposé une demande de financement à ce fonds.

Rencontre avec la Société québécoise des infrastructures (SQI)

Des représentant.e.s de la Coalition ont également eu, le 6 novembre, une rencontre avec la Société québécoise des infrastructures (SQI) et des représentant.e.s de l’université McGill.  La SQI a été mandatée par le gouvernement pour préparer un plan directeur concernant les usages futurs du site.  Elle a précisé que le statut du site pour le moment est institutionnel, mais qu’elle souhaiterait l’étendre pour qu’il permette une diversité de projets, selon l’ordre de priorité suivant : projets gouvernementaux, projets d’intérêt public, autres.  La SQI prévoit déposer un dossier d’opportunité en janvier 2021.  Une fois celui-ci accepté par le gouvernement, elle entreprendrait la préparation du plan directeur qui serait déposé au printemps et ferait alors l’objet d’une consultation sous l’égide de l’Office de consultation publique de Montréal.

Les échanges ont porté sur l’intégration des préoccupations de la société civile en amont du processus menant au plan directeur et sur le manque de moyens dont dispose celle-ci pour se faire entendre, notamment sur le plan financier.  La Coalition craint en outre de manquer de temps pour s’insérer dans le processus et de se retrouver devant un fait accompli, une fois le plan directeur arrêté.  Avant de déterminer des usages, il importe en effet de dégager une vision d’ensemble pour le site et de pouvoir débattre des modèles de gouvernance qui peuvent s’y appliquer.

La SQI a planifié deux rencontres avec les tables de quartier Peter McGill et Solidarité Grand Plateau dans les semaines à venir.  La Coalition a informé la SQI qu’elle entreprenait de son côté une consultation plus vaste auprès de la communauté montréalaise avec l’organisme CURE. Elle souhaiterait que la SQI tienne également compte de cette consultation.  Elle a fait part des 55 organismes d’appui et a remis la lettre ouverte à la SQI et à l’Université McGill.  

Nous avons déploré la disparité flagrante des moyens si l’on considère qu’aucun financement n’a été mis à la disposition de la société civile pour participer au processus de requalification du site, alors que l’université McGill a reçu 37 M$ pour réaliser une étude de faisabilité.  La SQI a répondu qu’il ne faisait pas partie de ses pouvoirs de financer des parties prenantes.  Toutefois, elle n’a pas fermé la porte à la possibilité d’aider la Coalition à trouver des sources de financement, notamment auprès de certains ministères.

En conclusion, la SQI pourra recevoir cet automne des propositions d’usages; quant à des propositions pour des projets précis d’implantation, celles-ci pourront être transmises après l’adoption du plan directeur.

Sur un autre plan, la question de la desserte en transport a été soulevée.  La SQI a eu quelques échanges avec la STM qui s’est dite ouverte à bonifier son offre dans le secteur si la demande le justifie.  Avec l’afflux d’une nouvelle population grâce au campus de McGill, l’augmentation du taux de fréquentation devrait la justifier.

Suites

Notre plan de travail prévoyait que nous puissions rencontrer des membres du gouvernement, en premier lieu Mme Chantal Rouleau, ministre responsable de la Métropole.  Nous demeurons en communication avec son bureau et attendons une confirmation de rencontre de sa part.

Nous continuons d’alimenter les journalistes spécialisés dans les questions d’aménagement urbain et de logement.

Et nous allons poursuivre nos démarches en vue d’obtenir du financement.

Et nous prévoyons convoquer en janvier une rencontre des organismes signataires de notre lettre ouverte le 28 janvier de 18h-19h30. Réservez la date!

Nous vous remercions de votre intérêt et de votre soutien.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *